L’encadrement des âmes dans l’église, aujourd’hui

0
489

L’Ancien Gbogbo Rufin, de l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Sideci‐Vatican, était l’orateur du culte du dimanche 23 octobre 2022, qui s’est tenu à l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port‐Bouët 2, Temple Bethsaïda.

Ce culte qui inaugurait la nouvelle semaine d’accentuation spirituelle sur l’encadrement des âmes, avait pour thème : « l’encadrement des âmes dans l’église, aujourd’hui ». Thème tiré des livres de Mathieu 28v.19 et Jean 21v.15 à 16.

Quatre principaux points ont meublé le message de l’homme de Dieu. À savoir, qu’est‐ce qu’encadrer une âme ? Les cibles de l’encadrement, les limites de l’encadrement et enfin le programme le bon berger comme l’alternatif à l’encadrement habituel.

A l’entame de son propos, le prédicateur a montré le bien‐fondé de l’encadrement des âmes dans l’église. Ainsi, s’appuyant sur le texte de Mathieu 28v.19, il a expliqué que l’évangélisation et l’encadrement des âmes sont des exigences de Dieu, qui s’imposent à tous les chrétiens, selon Mathieu 28v.19 :

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint‐Esprit ». Car, si nous n’évangélisons pas nous ne pouvons pas avoir des âmes à encadrer. Il ne s’agit pas seulement de remplir le pâturage, mais d’en prendre soin.

Exposant sur le premier point, qu’est‐ce qu’encadrer une âme ? L’homme de Dieu a répondu qu’encadrer une âme c’est apporter à cette âme ce dont elle a besoin, pour son épanouissement pour qu’elle soit utile dans la maison de Dieu.

« Encadrer une âme, c’est lui montrer qu’elle est importante pour nous ! » a‐t‐il déclaré.

En ce qui concerne, le second point, les cibles de l’encadrement, l’orateur a expliqué que l’objectif de l’encadrement des âmes est de les consolider dans la foi et de leur apporter la stabilité spirituelle. Deux cibles sont à distinguer dans l’assemblée, celles qui sont anciennes dans la foi et les nouvelles âmes converties à Christ.

L’encadrement a pour objectif de permettre aux nouveaux convertis de faire une expérience personnelle avec Jésus‐Christ, par l’expérimentation de la Parole de Dieu dans leur vie. En effet, dira‐t‐il, « quand une nouvelle âme expérimente la Parole de Dieu, elle est gagnée pour le ciel. ».

Le serviteur de Dieu a également souligné qu’après des années de pratique de l’encadrement dans nos assemblées, force est de constater que le modèle d’encadrement habituel a beaucoup de limites, car elle ne permet pas de véritablement connaître les fidèles, de sorte à prendre en compte les réalités qu’ils vivent. Car, connaître une personne, c’est être informé et partager son vécu quotidien.

Il a aussi souligné la quasi impossibilité de lutter contre l’absentéisme dans l’église, avec le modèle actuel d’encadrement. Or, l’absence d’un membre de l’église est souvent un signe précurseur d’un abandon de la foi.

L’Ancien Gbogbo Rufin a également fait observer l’abandon des valeurs culturelles qui sont en phase avec la Parole de Dieu comme indiqué dans Hébreux 13v.17 : « Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte ; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. ».

Il a terminé son exposé introductif en invitant l’assemblée à prendre les dispositions utiles pour participer à l’ensemble de ce programme qui va se poursuivre durant la semaine, pour s’imprégner du modèle d’encadrement des âmes, dénommé « Programme Le Bon Berger », qu’il préconise comme alternative.

Présentation des futurs mariés

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici