Thème : Par le Saint-Esprit, AOC, retournons à nos fondamentaux en vue du réveil !

par / 0 Commentaires / 6 vue(s) / 18 mai 2022

La journée du dimanche 15 mai 2022 a eu une coloration féminine au Temple Bethsaïda, de l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, car elle marquait la traditionnelle fête nationale annuelle du département des femmes du Mouvement des Assemblées de Dieu de Côte d’Ivoire, dénommé Action des Ouvrières de Christ (AOC).

Pour la circonstance, c’est le premier responsable de cette communauté, en la personne du Dr Dao Daniel, qui a annoncé les oracles du Seigneur. S’appuyant sur le passage biblique des Actes 2v.42 à 47, il a exhorté les fidèles au travers du thème : « Par le Saint-Esprit, AOC, retournons à nos fondamentaux en vue du réveil ! »

Dans l’introduction de son exposé, il a fait remarquer que de nos jours, les chrétiens sont endormis et ils ont perdus les fondamentaux de l’Evangile. Il a donc tiré du verset 42 de Actes 2, quatre éléments fondamentaux auxquels nous devons nous retourner.

Il s’agit premièrement de l’enseignement des Apôtres. En effet, sans le Saint-Esprit nous ne pouvons comprendre les profondeurs de la Parole de Dieu. Selon Actes 8v.26, Phillipe, conduit par le Saint-Esprit a su expliquer à l’eunuque Ethiopien la Parole qu’il lisait, et il l’a baptisé ensuite. Pour dire que la Parole de Dieu ne peut être comprise par notre intellect.

Les premiers chrétiens avaient une foi basée sur la Parole de Dieu. Pareillement, nous devons considérer les enseignements bibliques, car, aujourd’hui encore le Saint-Esprit convainc de péché et il fait des miracles, comme le dit Jacques 1v.25 « …celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. ».

La communion fraternelle, est le deuxième élément fondamental. Quand Dieu travaille dans notre cœur, nous ne pouvons pas haïr notre frère ou notre sœur. C’était le cas des premiers disciples qui mettaient tout en commun pour l’avancement de l’œuvre de Dieu. Aussi, en Actes 10, Corneille et sa famille ont été visités par le Saint-Esprit, bien que ce fût une famille païenne. Pierre n’avait d’autre choix que de les baptiser d’eau après l’action de Dieu. Nous en tirons comme leçon que, quand le Saint-Esprit est là, nous sommes un, il n’y a pas de distinction. Également, celui qui est spirituel est prompt à demander pardon et à pardonner, pour maintenir la cohésion fraternelle.

Ensuite, la fraction du pain était le troisième élément fondamental énoncé par l’orateur. Cette fraction du pain se réfère à l’institution de la sainte cène, qui a été faite dans le cadre de la nouvelle alliance. Ce partage permet aux disciples d’exprimer leur affection les uns pour les autres, et aussi de discerner l’œuvre de Christ, à travers son corps et le sang. C’est pourquoi, il ne faut pas prendre la sainte cène à la légère et de façon désordonnée.

La prière, dernier fondement indiqué par le serviteur de Dieu, est ce qui qualifiait les premiers disciples, car chacun d’eux avait une véritable vie de prière. En Actes 4v.24 à 31, devant les menaces des non circoncis, les disciples ont fait appel à Dieu, et le Saint-Esprit s’est manifesté afin qu’ils continuent d’annoncer la Bonne Nouvelle avec courage. Pierre également a été retiré de la prison par l’action du Saint-Esprit. Ce miracle était la résultante de la prière de ses frères et sœurs.

Après avoir montré ces éléments fondamentaux, le Pasteur Dao Daniel a expliqué quels sont les résultats du Réveil dans la communauté, quand le Saint-Esprit est en action. Nous voyons au verset 43 du texte biblique de base que l’église était réveillée, et tous vivaient dans la crainte de Dieu. Quand notre conscience se réveille, le Saint-Esprit fait son œuvre. Il faut donc éviter de faire comme Ananias et Saphira qui n’ont pas eu la crainte de Dieu dans le livre des Actes au chapitre 5.

Il a donc terminé son message par faire savoir comment on reconnaît des chrétiens réveillés par l’action du Saint-Esprit. Il a fait observer que les chrétiens réveillés au temps des disciples avaient tout en commun. Ils n’étaient pas indifférents aux problèmes les uns des autres. Leur adoration était poussée par le Saint-Esprit, qui conduisait toutes leurs actions, y compris leurs offrandes et leurs relations. Voici ce que le Seigneur attend de tout chrétien.

L’homme de Dieu a conclu sa prédication, en exhortant les fidèles à retourner aux éléments fondamentaux de la vie chrétienne, en vue de favoriser le réveil dans leur vie et dans l’assemblée.

Quelques vues des moments AOC

La Rédaction

5/5 - (6 votes)

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire