Construisons des alliances dans l’immense gloire de cette dernière maison (suite & fin)

par / 0 Commentaires / 2 vue(s) / 18 novembre 2020

Dans le cadre de son programme dénommé « Opération Néhémie », l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, Temple Bethsaïda, a accueilli l’Ancien Traoré Mamadou, qui a achevé, le dimanche 15 novembre 2020, une série d’interventions sur le thème « Construisons une alliance dans l’immense gloire de cette dernière maison ».

Le Prédicateur a commencé son exposé par un bref résumé de l’enseignement donné pendant la semaine. Il a rappelé les douze (12) raisons ou fondements pour lesquels nous devons construire une alliance véritable avec Dieu. Ce sont entre : Nous recevons tout de Dieu et la richesse est une preuve de sa fidélité – Dieu dépouille les nations pour nous enrichir – La reconnaissance est un ordre, un impératif et une injonction du Seigneur – L’ingratitude provoque la tristesse et la colère de Dieu – Dieu a un trésor, symbole de Sa Puissance, Dieu n’a besoin de rien, mais l’œuvre de Dieu a des besoins – Dieu est le Donateur, le Créateur et le Propriétaire – Dieu veut répondre et combler les besoins dans notre vie – Pour expérimenter le plaisir et le bonheur qu’il y a de donner – Pour combler les besoins dans la maison de Dieu – Honorer la raison d’Association Cultuelle de l’Eglise Evangélique des Assemblées de Dieu, qui a adopté le principe des dîmes et des offrandes – C’est un acte de foi et une confirmation de notre appartenance à Dieu et enfin, exprimer sa reconnaissance est acte de courtoisie humaine et spirituelle.

Pour poursuivre et achever son enseignement, le serviteur de Dieu a parlé des conséquences de l’établissement d’une alliance avec Dieu.

La première conséquence qu’il a notée est : la reconnaissance à Dieu, appelle sa faveur. En effet, dans le livre de Genèse 18v1-15, Abraham a fait une offrande et il a attiré la faveur de Dieu sur lui. Au verset 10 il est écrit « l’un d’entre eux dit : je reviendrai vers toi à cette même époque ; et voici, Sara, ta femme, aura un fils… ». Nous avons également l’exemple de Gédéon dans Juges 6v17-20, où il scella son appellation « vaillant héros » par une offrande à Dieu.

En tant qu’Homme en général et chrétiens en particulier, lorsque Dieu nous donne, nous devons lui prouver notre reconnaissance. C’est pourquoi dans Genèse 31v10-17, Dieu visite Jacob tout en lui rappelant la promesse qu’Il lui a faite en Genèse 28v18-19, afin que celui-ci Lui soit reconnaissant. C’est par l’offrande que Ruth, une Moabite, rentra dans la généalogie de Jésus-Christ, le Sauveur de l’humanité. L’offrande a donc une puissance qui change le cours de notre vie.

La seconde conséquence que l’orateur a expliquée, est que l’offrande arrête le chronos de Dieu, car l’offrande à Dieu permet des percées au plan spirituel. C’est le cas du Prophète Elysée, qui a scellé son appel par une offrande, et nous voyons comment Dieu l’a utilisé puissamment. Lorsque nous apportons nos biens pour soutenir l’œuvre de Dieu, Il nous béni en retour. Ainsi, nous ne devons pas nous lasser de soutenir l’œuvre du Seigneur, comme l’ont fait ces femmes dans Luc 8v1-3 : « Ensuite Jésus allait de ville en ville…prêchant et annonçant la bonne nouvelle du Royaume de Dieu…Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens ». Ce texte montre que l’œuvre de Dieu a besoin d’être soutenue.

Il y a également le bon exemple de Joseph d’Arimathée, dans Marc 15v43-46 où il est dit : « …arriva Joseph d’Arimathée, conseiller de distinction…Et Joseph, ayant acheté un linceul, descendit Jésus de la croix, l’enveloppa du linceul et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc… ». Marie aussi, dans Marc 14v3 : « Comme Jésus était à Béthanie…elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ;… elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. ». Comme Marie et Joseph d’Arimathée, nous devons offrir à Dieu ce qui a de la valeur.

L’Ancien Traoré Mamadou a conclu son enseignement en recommandant à l’assemblée d’arrêter de calculer avec Dieu, car le principe de Dieu est de prendre les choses folles du monde pour confondre les sages. C’est pourquoi Dieu se dispose à nous prendre dans notre état, pour nous faire asseoir à la table des rois.

 

La Rédaction

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire