La salubrité et l’hygiène dans l’église face aux maladies émergentes

0
486

Thème : La salubrité et l’hygiène dans l’église face aux maladies émergentes

La semaine consacrée à la sensibilisation des membres de l’église sur la salubrité et l’hygiène, organisée par le comité en charge de cette activité, a connu son apothéose le dimanche 1er octobre 2023, au sein de l’église évangélique des Assemblées de Dieu (AD) de Yopougon Port-Bouët 2, Temple Bethsaïda.

A cet effet, le culte de louange et d’adoration a revêtu un caractère spécial, car, au lieu de la prédication classique, l’assemblée a eu droit à un enseignement dispensé par l’Ancien Tiahou Georges, de l’église des AD d’Abidjan Cocody centre, par ailleurs Professeur titulaire des universités et membre du leadership du Groupe Biblique des Hôpitaux de Côte d’Ivoire (GBH-CI).

L’orateur a fait la synthèse, suivie de la conclusion du séminaire qui s’est déroulé en cours de semaine sur le thème : « la salubrité et l’hygiène dans l’église face aux maladies émergentes ». Il a basé son exposé sur les textes bibliques suivants : Lévitique 11v.45 ; 19v.2 et Deutéronome 23v.14.

Dans l’introduction de son message, le Professeur Tiahou a expliqué que la maladie a, de tous les temps, hanté le quotidien de l’être humain. Elle est aussi la première source de mortalité dans le monde. C’est pourquoi, de nos jours, plusieurs nations ont institué des programmes de couverture maladie. Cependant, la mesure la plus efficace pour éviter les maladies est l’hygiène et la salubrité. Ainsi, « l’hygiène et la salubrité sont des remèdes adéquats pour éviter la maladie et même en guérir » a-t-il indiqué.

Aussi, il a fait savoir que la Bible est le premier livre à enseigner la médecine préventive, quand on se réfère au texte de Lévitique 11v.45 qui dit : « Car je suis l’Éternel, qui vous ai fait monter du pays d’Égypte, pour être votre Dieu, et pour que vous soyez saints ; car je suis saint. ». Cette sainteté doit être adoptée sur le plan holistique, c’est-à-dire qu’elle concerne le corps, l’âme et l’esprit de l’être humain. Il a fait observer que la loi de Moïse ne prescrit pas de médicament, mais elle montre comment éviter les maladies.

Parlant de la santé au niveau de l’âme et de l’esprit, l’orateur a expliqué que les textes bibliques montrent clairement que le chrétien ne doit pas pratiquer le péché, mais il doit se purifier, et cela contribue à lui donner une bonne santé.

Également, Dieu s’intéresse à notre santé physique. De ce fait, ne pas prendre soin de son corps, c’est désobéir au Seigneur. 1 Corinthiens 6v.19 dit à ce sujet : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? ».

L’enseignant du jour a fait comprendre à l’auditoire que, pour une plus grande efficacité et assurer une bonne santé communautaire, l’hygiène doit être pratiquée aussi bien sur le plan individuel que collectif. La première citée, qui incombe à l’individu, consiste à la propreté personnelle, qui se fait par des bains quotidiens de tout le corps, le lavage régulier des mains et des vêtements et toutes les autres mesures d’hygiène et de salubrité. La seconde hygiène, qui est collective concerne un ensemble de personnes vivant sur un espace donné, qui peut être la maison, l’église, le quartier etc.

L’orateur a exhorté les chrétiens à ne pas participer à l’insalubrité dans les milieux où ils vivent, car, être acteur d’insalubrité, c’est méprisé Dieu. « La propreté n’est pas une affaire de richesse, mais juste une question de bon sens » a-t-il révélé.

En conclusion de son enseignement, il a interpellé l’église sur le fait que le manque d’hygiène et l’insalubrité étant la principale cause de plusieurs décès dans le monde, les chrétiens doivent prendre leur responsabilité, et ne pas croiser les bras face à ces actes qui portent atteinte au bien-être de la population. L’Ancien Tiahou Georges a donc engagé l’auditoire dans la lutte contre le manque d’hygiène et l’insalubrité en ces termes : « En tant que le sel de la terre et lumière du monde, les chrétiens doivent être les promoteurs de l’hygiène et la salubrité ! ».

Notons que ce programme, qui une grande première pour ce comité de salubrité et d’hygiène de l’église, piloté par le Diacre Amadi Dominique et la Diaconesse Kamenan Affouet Désirée, a fortement été apprécié par le peuple du Temple Bethsaïda, et certainement par les internautes qui ont suivi cet exposé en ligne, sur la page Facebook de l’église.

Présentation des mariés -chantres Maguy et Cécile-Gemaad- orateur et épouse

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici