Par le Saint-Esprit, obéissons à Dieu pour relever de grands défis !

0
270

Le dimanche 20 novembre 2022, s’est tenu le culte d’adoration et de louange à l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2. À cette occasion, c’est à l’étudiant Pasteur Dahiré Paul Arsène, qu’est revenu la charge d’annoncer le message du Seigneur.

Il a traité le thème : « Par le Saint-Esprit, obéissons à Dieu pour relever de grands défis ». Thème tiré du passage biblique de Luc 5v.1 à 11. L’objectif visé était de montrer que, notre obéissance à Dieu entraîne de grandes bénédictions.

Il a indiqué dans l’introduction de son exposé, dans son Évangile, le médecin Luc présente Jésus à la fois comme un homme à part entière, comme le Sauveur, le Messie, le Divin Maître de l’univers.

Abordant la première articulation de son message, le Pasteur Dahiré a mis en exergue, la bonne disposition de cœur qu’il faut avoir pour recevoir la grâce de Dieu. En effet, le verset 3 du chapitre 5 du livre de Luc nous enseigne que Jésus monte dans l’une des barques, celle de Simon. Il dit à celui-ci : « Éloigne-toi un peu du bord. » Ensuite, Jésus s’assoit dans la barque et il se met à enseigner les foules.

De cette manière, Simon a mis sa barque à la disposition de Jésus, pour qu’il puisse enseigne la foule. Cela dénote d’une bonne disposition de cœur. En effet, « un cœur bien disposé réjouit le cœur de Dieu », a-t-il fait remarquer. Elle fait avancer l’œuvre de Dieu (2 Chroniques 29v.31).

Dans la seconde articulation de son exposé, l’homme de Dieu a invité les chrétiens à s’effacer pour laisser Jésus-Christ se faire voir(Luc 5v.3). Selon le Prédicateur, à travers nos actes, il est important de nous effacer pour donner toute la gloire à Jésus. Il a fait observer l’attitude de Simon, qui non seulement a accepté de prêter sa barque à Jésus, et également a accepté de s’éloigner un peu de terre, pour permettre au Seigneur d’enseigner la foule. Ainsi, si nous voulons être élevés, nous devons nous rendre petit ; c’est-à-dire le chrétien doit développer une attitude l’humilité. « Effaçons-nous et laissons Jésus être vu au travers de nous » a-t-il recommandé.

En effet, l’orgueil est un obstacle dans la marche avec Dieu. C’est l’humilité qui caractéristique les grands hommes. Elle est généralement le signe de la présence de Dieu dans la vie du croyant. Cette présence de Dieu prépare toujours le miracle dans la vie du chrétien.

Car, soulignera le Pasteur Dahiré Paul, dans cette troisième articulation de sa prédication, « Jésus est capable de transformer la situation désespérée en un sujet de gloire ». Puisque, si le Seigneur n’est pas véritablement assis dans la vie du croyant, cette vie n’aura pas de sens. Laissons donc Jésus prendre le contrôle de notre vie (Jean 4v.14 ; Matthieu 5v.6).

Ensuite, le serviteur de Dieu a invité les fidèles à avoir foi en la Parole de Jésus. Le passage de Luc 5v.5 stipule qu’à l’invitation de Jésus à jeter son filet dans l’eau pour pêcher, Simon a répondu : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. ».

Simon, qui était un pêcheur expérimenté, a travaillé toute la nuit sans rien prendre, mais il n’a pas hésité à accorder foi à la parole de Jésus. La foi en la Parole de Dieu, fait appel au surnaturel (Néhémie 9v.6).

Enfin, à partir du comportement de Simon, l’orateur a montré l’attitude à adopter devant le miracle. Il a exhorté l’auditoire à imiter l’exemple de Simon, qui fût saisi de crainte à l’égard du Seigneur, et lui a donné gloire dans Luc 5v.8 : « En voyant cela, Simon-Pierre tombe à genoux devant Jésus et il dit : « Seigneur, éloigne-toi de moi ! Oui, je suis un homme pécheur ! ».

« Face aux bénédictions, nous devons adorer l’auteur de la bénédiction, qui est le Seigneur Jésus. », a conseillé le serviteur de Dieu, car tout s’obtient par grâce !

Pour conclure son homélie, le Pasteur Dahiré Paul Arsène a demandé à l’assemblée de retenir qu’une bonne disposition de cœur, être effacé et laisser Jésus être vu, entretenir la présence de Dieu dans notre vie, nous prépare toujours à bénéficier du miracle de Dieu. Il faut ajouter à ces dispositions, la foi en la parole de Jésus, et une attitude de reconnaissance et d’adoration à adopter devant le miracle que Dieu nous accorde.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici