Les conditions qu’il faut remplir pour relever de nouveaux défis

0
250

Un serviteur de Dieu était l’invité de l’église évangélique des Assemblées de Dieu (AD) de Yopougon Port-Bouët 2, Temple Bethsaïda, au culte de louange et d’adoration du dimanche 27 novembre 2022. Il s’agit du Pasteur Kouamé Kouakou Vincent, en service à l’église des AD de Ligrohoin, dans le département de Lakota.

Sur la base du texte biblique de Josué 1v.1 à 9, il a prêché sur le thème : Les conditions qu’il faut remplir pour relever de nouveaux défis. Son exposé s’est articulé autour de cinq conditions à remplir pour relever les nouveaux défis, que sont : sentir le poids de l’appel, la prise de conscience de son état, le courage dans l’œuvre, la fidélité et la méditation de la Parole de Dieu.

D’entrée de propos, l’homme de Dieu a exprimé sa reconnaissance au corps pastoral et à tous les membres du Temple Bethsaïda, pour le soutien dont a bénéficié son église annexe de Kogbatroko, lors de la sortie missionnaire organisée par la jeunesse, du jeudi 03 au dimanche 06 novembre 2022.

En effet, à cette occasion, en plus des séances d’évangélisations qui se sont déroulées, l’église des AD de Yopougon Port-Bouët 2 a financé et réalisé les travaux de couverture du temple en construction et offert des dons en vivres et non vivres à la communauté et à l’école primaire.

Revenant au message, le Prédicateur du jour a indiqué que l’Eglise est confrontée à plusieurs défis. C’est pourquoi, le diable étant à l’œuvre, l’Eglise doit se tenir à la brèche. Les défis faisant partie des réalités de la vie chrétienne, quelles sont donc les conditions à remplir pour les relever ?

La première condition indiquée est l’urgence de l’heure, c’est-à-dire, la prise de conscience de la vision de Dieu. Être attentif à l’appel de Dieu. Car, pour relever les défis, le chrétien doit être attentif, afin de discerner le besoin de Dieu, comme l’Eternel l’a dit à Josué dans Josué 1v.2, « Moïse, mon serviteur, est mort ; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. ».

La deuxième condition est de savoir que le Seigneur est avec nous, et qu’Il tient ses promesses à coup sûr. En effet, face aux défis, « quand nous comptons sur les promesses de Dieu, même si nous passons par les ténèbres, le Seigneur combat pour nous. » a-t-il révélé.

Pour étayer ses propos et encourager le peuple de Dieu à développer sa confiance en Dieu, l’orateur a partagé les témoignages de délivrances qui ont eu lieu lors de la sortie missionnaire de Kogbatroko. Ainsi, dira-t-il, « quand tu comptes sur les promesses de Dieu, quelle que soit la force de l’ennemi tu ne t’écrouleras point. ».

La troisième condition est le courage à avoir dans l’œuvre de Dieu. L’Éternel dira à Josué au verset 6 du texte biblique de base, « Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. ».

Et au verset 7 de ce même texte, la quatrième condition qui est recommandée à Josué est la fidélité, en ces termes « …en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite ; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. ». Ainsi, le Pasteur Kouamé Vincent a noté que « pour pouvoir relever les défis, nous devons être fidèle au Seigneur Jésus-Christ », car, nul ne peut être fort puissant et courageux sans la fidélité au Seigneur.

Enfin, la méditation de la Parole de Dieu a été la cinquième et dernière condition préconisée par le Pasteur invité. Pour lui, la connaissance de la Parole de Dieu est le gage de toute réussite et de toute victoire dans les combats. Pour conclure sa prédication, il a recommandé à tous ceux qui désirent relever les défis qui se présentent à eux, de mettre en pratique les cinq conditions qu’il a préconisées.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici