Prédication du 13/09/2020 (version écrite)

par / 0 Commentaires / 4 vue(s) / 16 septembre 2020

Thème : La connaissance de Dieu, une nécessité pour tous les hommes !

La connaissance de Dieu, une nécessité pour tous les hommes ! Est le thème abordé par le Pasteur Djallo Dougadji Serge, au culte du dimanche 13 septembre 2020, à l’église évangélique des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, temple Bethsaïda. Thème tiré du livre de Jérémie 9v.23-24. Son sermon a été articulé selon les trois points suivants : la nécessité de reconnaître l’existence de Dieu, la nécessité d’adorer Dieu et les conséquences du rejet de Dieu.

Introduisant son message, l’homme de Dieu a relevé la nécessité de reconnaître l’existence de Dieu. Selon le Pasteur Djallo Serge, les théologiens, pour prouver et convaincre ceux qui rejettent l’idée de l’existence de Dieu, donnent plusieurs preuves et arguments d’ordre cosmologique, téléologique, anthropologique, historique et du consentement commun.

La Bible, quant à elle, ne fait aucune démonstration pour prouver l’existence de Dieu. Pour elle, l’existence de Dieu est un fait évident. C’est pour cette raison qu’elle confirme l’existence de Dieu, en parlant de ses œuvres dans Genèse 1v.1. Car, si le monde existe, c’est qu’il a un créateur. Si nous existons, c’est que quelqu’un nous a créés. Et cette personne qui nous a fait, c’est bien Dieu, comme le dit le Psaumes 50v.12 et le Psaumes 100v.3.

L’apôtre Paul parle également de cette existence de Dieu dans Romains 1v.19, « car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître ». C’est pourquoi la Bible appelle insensés, ceux qui rejettent l’existence de Dieu ; Psaumes 14v.1 « l’insensé dit en son cœur : il n’y a point de Dieu ».

Après ce premier point, le Pasteur Djallo Serge a parlé de la nécessité d’adorer Dieu. Il a souligné que, si les hommes rejettent l’idée de l’existence de Dieu dans leur cœur, c’est parce qu’ils veulent aussi le rejeter de leurs vies. Ils ne veulent pas l’adorer. Ce qu’il faut savoir, c’est que Dieu nous a créés pour que nous le confessions, nous l’adorions et nous le servions. Plusieurs passages bibliques l’attestent (Jérémie 9v.24, Ps 100v.1-5 et Ps 150v.6).

Adorer Dieu, c’est invoquer son nom, le craindre, le louer et aussi le glorifier. Plusieurs personnes dans la Bible ont adoré ce Dieu grand et redoutable. Il s’agit d’Abraham, dans Genèse 12v.8 « il se transporta de là vers la montagne… il bâtit encore là un autel à l’Eternel, et il invoqua le nom de l’Eternel ». La Bible nous parle aussi de Job, bien qu’étant un homme riche, il craignait Dieu. Des personnalités comme Daniel, Isaac, David ont mis Dieu au centre de leur vie. Ils ont compris que la vie sans Dieu n’a aucun sens. Aujourd’hui, adorer Dieu, c’est reconnaître son fils Jésus, comme Sauveur de l’humanité et l’inviter dans sa vie.

Le troisième et dernier point du message a porté sur les conséquences du rejet de Dieu. Il a expliqué que le fait de nier l’existence de Dieu et le rejeter a plusieurs conséquences graves. Il a aussi fait remarquer que ces personnes qui rejettent Dieu sont celles qui veulent vivre comme bon leur semble, vivre une vie de débauche. C’est la raison pour laquelle la Bible traite ces personnes d’insensées, de folles. Nous voyons cela dans Psaumes 14. Dans Romains 1 v.22, l’apôtre Paul écrit « se vantant d’être sage, ils sont devenus fous ».

Dans Exode 5v.2, Pharaon avait déclaré « qui est l’Eternel, pour que j’obéisse à sa voix, en laissant aller Israël ? Je ne connais point l’Eternel, et je ne laisserai point aller Israël ». Nous voyons par la suite comment Dieu l’a frappé, ainsi toute l’Egypte par les 10 fléaux. Dans Daniel 5, le roi Belschatsar a subi la colère de Dieu, après avoir bafoué les ustensiles venant de la maison de Dieu, en les utilisant pour recevoir des étrangers.

La plus grande conséquence du rejet de Dieu, c’est d’être rejeté un jour par Dieu, et jeté dans le lieu de tourment éternel, c’est-à-dire l’enfer.

Pour conclure sa prédication, l’homme de Dieu a exhorté les hommes à se tourner vers Dieu en ces termes « Pour ceux qui ne connaissent pas Dieu, c’est le moment de l’accepter comme Seigneur et Sauveur personnel. Pour ceux qui l’ont connu et marchent avec lui, et qui sont sur le point d’abandonner à cause des difficultés, je vous exhorte à ne point abandonner, car la meilleure vie se trouve en Jésus. Si Dieu nous a sauvé, c’est pour l’adorer, le servir et cela doit se faire aussi avec nos biens, car le Dieu que nous adorons, bénit toujours les personnes qui le servent ».

La Rédaction

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire