Prédication du 14/03/2021 (Version écrite)

par / 0 Commentaires / 3 vue(s) / 17 mars 2021

Thème : La foi à l’épreuve des temps difficiles

Le culte hebdomadaire du dimanche 14 mars 2021, à l’église évangélique des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, Temple Bethsaïda, s’est déroulé dans une ambiance particulière. En effet, c’était le jour consacré au Comité des hommes de la Communauté, dénommé Comité des Hommes Ouvriers de Christ (CHOC), dans le cadre du mois d’Actions de Grâces 2021. Le Serviteur de Dieu invité pour la circonstance était le Pasteur Kouamé Ambroise, Principal de l’église évangélique des Assemblées de Dieu de Yopougon Niangon Nord, Temple La Providence Divine. Il a entretenu les fidèles sur le thème suivant : La foi à l’épreuve des temps difficiles ; avec pour référence biblique Ruth 1v.1-5.

A l’entame de son propos, le Prédicateur a fixé le contexte de ce passage. Il a fait remarquer que les évènements décrits dans ce texte biblique se situent pendant la période des Juges en Israël. Une période marquée par l’anarchie et le désordre spirituel. C’était pendant un temps de famine qui frappait le pays, qu’Élimélec et sa famille décident d’émigrer à Moab, un territoire et un peuple pour lesquels les enfants d’Israël ne devaient pas avoir de liens.

Bien trop souvent, dira l’orateur, dans les temps difficiles, nous sommes tentés de privilégier des solutions humaines, sans discernement. La sagesse aurait recommandé de se remettre en cause. Car, opérer un choix humain, c’est s’exposer à des conséquences désastreuses. Il nous faut donc garder la foi en Dieu, quelles que soient les circonstances.

Le Serviteur de Dieu expliquera par la suite que, la foi est l’attitude de l’homme qui accepte les réalités et circonstances présentes, en gardant espoir pour l’avenir. La foi est également l’acte par lequel l’homme s’en remet volontairement à Dieu, le reconnaissant comme Fidèle et capable de tenir ses promesses. Ainsi, les circonstances de sa vie dépendent désormais de Dieu. L’homme de foi s’appuie sur Dieu et sa Fidélité. Il garde son espérance en Dieu.

Au milieu de cette épreuve, Élimélec et sa famille n’ont pas compris que la situation par laquelle ils passaient n’était pas voulue par Dieu, mais qu’elle était due au fait qu’ils s’étaient éloignés volontairement de Dieu. Manifestement, Élimélec et sa famille ont manqué de discernement, déduira le Pasteur Kouamé Ambroise. Il a aussi noté, que pendant cette même période, une personne s’est particulièrement distinguée, il s’agit de Boaz. Il est resté attaché à Dieu et à ses valeurs. Et Dieu l’a béni.

L’un des objectifs de Dieu dans les moments d’épreuves dans la vie du croyant, c’est de nous montrer que nous ne sommes pas seuls dans la situation vécue. Etre éprouvé est une marque de confiance de la part de notre Dieu, comme ce fut le cas pour Job. Puissions-nous, toujours honorer Dieu par notre foi pendant les moments d’épreuves !

Le Messager a fait remarquer que dans le passage de base, il y a des symboliques qui confondent Élimélec et sa famille dans leur choix. Et cela se perçoit même dans la symbolique des noms des personnages en présence. Élimélec signifie mon Dieu est Roi, Bethléem, la maison de pain, et Naomi signifie celle qui a reçu la grâce. D’où vient-il donc que celui pour qui Dieu est Roi, et celle qui a reçu la grâce et qui demeurent dans la maison de pain, arrivent à renier leur identité et se refugient en territoire ennemi ?

Pour l’homme de Dieu, l’un des objectifs de l’ennemi, c’est de nous emmener à douter et à renier de Dieu. En conséquence, dans les temps d’épreuves, ceux qui prennent des décisions charnelles le payent amèrement, à l’image de Naomi qui a tout perdu (Ruth 1v.20 à 21).

Aussi, si Élimélec pouvait décider de se rendre à Moab, le reste de sa famille aurait pu avoir la bonne réaction de s’y opposer. S’il y a un danger qui guette les enfants de Dieu en temps d’épreuve, c’est le suivisme. (Cf. Romains 8v.13 et Galates 1v.10). Nous devons rechercher par-dessus tout, la direction et l’approbation de Christ dans chacun des choix que nous opérons.

Le pasteur Kouamé Ambroise a terminé son message, en exhortant les fidèles du Temple Bethsaïda, à garder la foi et à être digne de Jésus-Christ, notre Maître et du Saint-Esprit dans les moments difficiles.

La Rédaction

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire