« Quiconque attend tout de Dieu et place en lui sa confiance ne sera pas déçu ». Rom.10.11

par / 0 Commentaires / 43 vue(s) / 13 janvier 2020

2020, l’année de l’espoir, d’inauguration et de dédicace est enfin là. L’église des assemblées de Dieu de Port Bouet 2, dans sa foulée rayonnante d’espoir et d’optimisme, entame avec beaucoup de confiance la nouvelle année. Cette joie qui habitait les cœurs des fidèles, s’est rendue manifeste ce premier dimanche de l’année au sein de l’église.

En effet monsieur Ano, dirigeant du culte, a conduit l’Assemblée dans un moment de prière intense. Des prières d’action de grâce ont été formulées en guise des remerciements au Seigneur.
L’ensemble vocal de l’église a pour sa part, fait vibrer les fidèles dans des moments de louange et d’adoration. Ainsi des cantiques adressés à l’Éternel semblaient les bienvenus pour chaque chrétien qui parlaient en d’autres langues.
Suite à cette phase d’adoration et de louange, la séance d’annonces et de communiqués prend le relais. Séance au cours de laquelle on dévoile le résultat des compétitions des offrandes qui ont opposées les hommes aux femmes. Il faut signifier en prélude qu’au dernier dimanche de l’année 2019, une collecte de fonds a été mis en place enfin de recueillir des ressources en faveur de la construction du nouveau temple. À l’issu des résultats proclamés par le pasteur stagiaire Lokonon Ulrich, les hommes de l’église de Port Bouet 2 appelés CHOC, ont été couronnés en reléguant les femmes au second plan.

Dans la même foulée du culte de louange et adoration, l’honneur est portée sur le premier responsable de l’église, le docteur Dao Daniel. Il entame ses propos en adressant les vœux de nouvel An à toute l’église ainsi qu’à ses différents collaborateurs. Étant le prédicateur du jour, il a profité pour rendre ostensible le thème de l’année ainsi libellé: Au sein d’une église perverse, par le saint esprit, sauvons la famille.
Eu égard à la déchéance des familles et aux foyers qui composent l’église, le pasteur s’est inspiré de l’histoire de Noé ( Noé chapitre 6) afin d’apporter une restauration. C’est pourquoi il amorce sa prédication en peignant le tableau sombre du contexte social dans lequel baigne l’église.
En ses termes, il relève les comportements néfastes qui hantent l’église. Les mésententes dans les familles et dans les enceintes conjugales, l’impudicité ajoutée à l’infidélité. En conséquence, nous assistons à des familles avec une vie spirituelle déséquilibrée, à la dépravation sexuelle, les divorces en milieu chrétien ainsi qu’à la mauvaise éducation des enfants. Face à ce constat alarmant, le pasteur a exhorté chaque fidèle à se réveiller de sa léthargie pour crier à Dieu avant qu’il ne soit trop tard.

Pour conclure son intervention qui a duré une heure environ, il a par ailleurs réitérer ses vœux de bienfaisance à l’endroit de tous les chrétiens; et a enfin demandé aux différents comités de l’église d’orienter tous leur activité en faisant recours au thème de l’année.
Le culte de ce dimanche 05 janvier, a pris fin aux environs de 10h dans une effusion conviviale qui animait chaque personne.

Vanessa kouassi

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire