Pasteur Irigalé Anderson - Délivré du voleur

Thème : Délivré du voleur

par / 0 Commentaires / 2 vue(s) / 22 juin 2022

Le dimanche 19 juin 2022, le culte ordinaire de louange, d’adoration et d’actions de grâce a eu lieu à l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, Temple Bethsaïda, en présence de nombreux fidèles.

C’est au Pasteur Irigalé Anderson, en stage de formation pastorale aux Assemblées de Dieu de Dabou, invité pour la circonstance, qu’est revenu l’honneur de prêcher la Parole de Dieu. S’appuyant sur le texte de Jean 10v.6 à 16, il a traité le thème : « Délivré du voleur ».

À l’entame de son exposé, l’orateur a rappelé que depuis le jardin d’Eden, l’homme a été spolié de sa position de privilégié, de supériorité, par un acte de vol de satan qui a dépouillé Adam et Eve, en les poussant à la désobéissance envers leur Créateur. Depuis lors, l’humanité est en proie à toutes sortes de péchés dont le vol n’est pas le moindre.

Comme l’indique les passages bibliques suivants, cette pratique est fermement condamnée par Dieu : Exode 22v.2 à 8 ; Deutéronome 24v.7 ; Proverbes 6v.30 et 29v.24 ; Marc 11v.17. Dans Luc 19v.46 il est écrit : « …Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. ».

Selon le serviteur de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ a révélé au travers d’une parabole que c’est le diable qui est l’auteur de tous les vols dans le spirituel (Jean 10v.6 à 16). Ainsi, trois tactiques de vol sont utilisées par cet ennemi, ce sont : « il vient comme un brigand » (Jean 10v.8), « il vient comme un voleur » (Jean 10v.10), et « il vient comme un mercenaire » (Jean 10v.12).

Dans une approche définitionnelle, l’orateur a expliqué que le brigand est un agresseur, un maraudeur, un pillard.

Le voleur quant à lui est un escroc, un kleptomane, un faux enseignant qui dérobe et qui détruit.

Le mercenaire est celui qui est loué, payé pour une tâche spécifique, mais qui fuit face au danger en abandonnant les brebis.

Le Pasteur Irigalé Serge a indiqué que la solution à cette situation est contenue dans ces deux expressions : « …Jésus est la porte des brebis » (Jean 10v.9) et « …Jésus est le bon berger » (Jean 10v11).

En effet, si le diable a pour vocation de ruiner la vie des hommes à travers ses actions néfastes, le Seigneur Jésus propose deux solutions pour contrer l’ennemi ; il est à la fois la porte des brebis et le bon berger.

Selon le prédicateur, une maison en sécurité est une maison dont l’accès est bien gardé. Et généralement, c’est par la porte qu’on a accès à la maison. Jésus s’identifiant à la porte,il empêche le voleur d’avoir accès à nos vies.

Aussi, si une maison a une porte, cela n’empêche pas le propriétaire d’engager des sentinelles (gardiens). Jésus est plus qu’une sentinelle, il s’identifie au bon berger qui garde nos vies.

En somme, Jésus nous assure une sécurité et une sureté sans faille, c’est pourquoi il a pu dire dans Jean 18v.9 : « …Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés. ». Non seulement le Seigneur veille sur ses brebis que nous sommes, il veille également sur les accès à nos vies. Il veille sur ce que le voleur pense trouver comme chemin pour nous atteindre. Car, c’est Jésus-Christ qui sauve, qui délivre, qui guérit et qui garde ses brebis. C’est lui qui donne sa vie pour ses brebis (Ésaïe 53v.4 à 5 ; 1 Pierre 1v.18 à 19 ; Galates 3v.13).

En guise de conclusion, l’orateur du jour a exhorté l’auditoire à prendre conscience de l’activité du diable, pour rester fermement attaché au Seigneur Jésus-Christ et compter sur sa force toute puissante pour vaincre l’ennemi (Romains 8v.36 ; Éphésiens 6v.10).

Présentation des mariés

Culte d’adoration – Temple Bethsaïda

Autres Photos du Culte

La Rédaction

4.9/5 - (11 votes)

Votre commentaire

E-mail (ne sera pas publié)

WhatsApp Nous écrire