Thème : L’adoration indispensable pour le chrétien

0
551

Le culte de ce dimanche 06 novembre 2022, fut un spécial moment de louange et d’adoration, au Temple Bethsaïda de l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2. En effet, le peuple de Dieu a été conduit dans une atmosphère d’adoration du début jusqu’au terme de cette dévotion dominicale.

Dans cette optique, l’adoration indispensable pour le chrétien était le thème abordé par le Pasteur Djallo Dougadji Serge, l’officiant du jour. À partir des passages bibliques de Jean 4v.19 à 24, Actes 17v.22 à 23, il a développé les deux points de son exposé que sont : Qu’est-ce que l’adoration ? Et, ce que l’adoration est capable de faire dans la vie du chrétien.

D’entrée de propos, le sens donné à l’adoration par l’orateur est tiré du mot grec « proskuneo ». Ce mot signifie se prosterner, s’abaisser, s’agenouiller en signe de soumission, d’un être inférieur à l’égard d’un être supérieur, comme l’a fait Abraham dans Genèse 18v.2, « Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. ». Aussi, Romains 12v.1 montre la portée de cette adoration, « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. ». En conséquence, « l’adoration est le moment préféré de Dieu dans la prière, car l’adoration consiste à offrir son être entier à l’Éternel », a-t-il expliqué.

Poursuivant avec le second point de message, il a dit que l’adoration n’est pas une formule, elle est une puissance. Elle brise les chaînes de la prison, nous rendant de fait libre. Faisant référence à Pierre, qui dans la prison n’a pas manqué d’adorer le Dieu Libérateur (Actes 16v.25 à 26), l’orateur affirmera que, « Le chrétien qui adore Dieu en toutes circonstances, demeure livre et affranchi. ».

Aussi, il a indiqué que l’adoration attire la présence et l’assistance de Dieu, à l’exemple de Jésus-Christ, qui, rappelant au diable le principe de l’adoration, reçoit la faveur de Dieu son Père, qui a dépêché des Anges pour le servir. Également, Abraham était prêt à offrir son fils pour adorer Dieu, le Véritable Donateur. Par la suite, les Saintes Écritures nous montrent que l’Éternel l’a assisté, et Il a pourvu un bélier pour le sacrifice (Genèse 22). Ainsi,dira-t-il, « l’adoration attire la présence et l’assistance de Dieu ; c’est donc l’attitude d’un cœur sincère devant le Dieu Tout-Puissant. ». Puis, il a précisé quel’adoration est universelle, toutefois, la vraie adoration revient à Dieu, car Lui seul la mérite.

Dans la conclusion de son homélie, le Pasteur Djallo Serge a invité les fidèles à s’engager dans une véritable adoration, en ces termes, « L’adoration c’est l’attitude d’un cœur sincère face à un Dieu Tout-Puissant ; le véritable adorateur reconnaît l’omnipotence de Dieu et il s’humilie, car il n’y a pas d’adoration sans le don de soi ! ».

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici