Jusqu’ici l’Éternel nous a secourus!

0
119

Le culte du dimanche 30 juin 2024, au temple Bethsaïda, de l’église des Assemblées de Dieu de Yopougon de Port-Bouët 2, a revêtu un caractère spécial, car il marquait le clou de la semaine d’accentuation spirituelle de reconnaissance à Dieu pour ses bienfaits au cours du 1er semestre 2024, et de recommandation du second semestre à l’Eternel. C’est donc dans la ferveur spirituelle que les fidèles ont célébré ce culte.

L’orateur choisi pour la circonstance était l’Ancien Djaki Roger, de l’église des Assemblées de Dieu de Koumassi Remblais, temple El-Kabod. Après les salutations d’usage, il a fait dans son introduction liminaire, un bref rappel des enseignements qu’il a dispensés au cours de la semaine en soirée, du mercredi au vendredi, sur le thème : « Jusqu’ici l’Éternel nous a secourus ! »,avant de poursuivre et aboutir à la conclusion de son exposé.

Le texte biblique de base de ce thème est 1 Samuel 7v.12, libellé comme suit : « Samuel prit une pierre, qu’il plaça entre Mitspa et Schen, et il l’appela du nom d’Eben-Ezer, en disant : Jusqu’ici l’Eternel nous a secourus. ».

Le serviteur de Dieu a articulé son message autour de quatre points principaux que sont : l’accessibilité à Dieu ; la proximité de Dieu ; faire confiance à Dieu ; la manifestation du secours de Dieu.

Abordant le premier point de sa prédication, il a révélé que le secours de Dieu s’exprime dans le fait que Dieu se rend accessible à une personne. Il a cité l’exemple du centenier romain, qui a eu accès au Seigneur Jésus-Christ, et il a demandé et obtenu la guérison de son serviteur, selon l’évangile de Luc 7v.3 à 5 : « Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir. Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur… »

Dans le second point de son intervention, l’Ancien Djaki a expliqué que le secours de l’Eternel se manifeste dans la proximité de Dieu à l’égard d’une personne. Il s’est appuyé sur la vie de Samuel, en rappelant le contexte historique de sa naissance et de sa consécration à l’Eternel, grâce à sa mère Anne, selon le texte biblique de 1 Samuel 1v.26 à 28 : « Anne dit : Mon seigneur, pardon ! aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, je suis cette femme qui me tenais ici près de toi pour prier l’Eternel. C’était pour cet enfant que je priais, et l’Eternel a exaucé la prière que je lui adressais. Aussi je veux le prêter à l’Eternel : il sera toute sa vie prêté à l’Eternel. Et ils se prosternèrent là devant l’Eternel. »

Il a étayé sa pensée en indiquant que l’étymologie du nom Samuel est Shemuel ou Shammah, ce qui signifie : « celui qui entend Dieu ; celui que Dieu entend ; celui qui écoute Dieu. ».

Ainsi, l’orateur a révélé que le chrétien proche de Dieu, connecté à Dieu peut entendre sa voix, à l’exemple de Samuel, dans le texte biblique de 1 Samuel 3v.10 : « L’Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute. ».

Poursuivant son enseignement, il a demandé aux fidèles de faire table rase de ce qui ne glorifie pas Dieu, et de faire confiance totalement à Dieu pour recevoir son secours.

Dans le dernier point de son message, il a affirmé ceci : « le secours de Dieu est encore disponible aujourd’hui, si et seulement si nos cœurs sont tournés vers lui. ». Aussi, « la manifestation du secours de Dieu se fait à travers les combats », a-t-il ajouté, à l’image de la vie de David qui, avec l’aide de l’Eternel a terrassé Goliath, selon le texte biblique de 1 Samuel 17v.45 à 49 : « David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée. Aujourd’hui l’Eternel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et je te couperai la tête ; aujourd’hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu’Israël a un Dieu. Et toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Eternel sauve. Car la victoire appartient à l’Eternel. Et il vous livre entre nos mains. Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au-devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin. Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre. ».

Pour le prédicateur du jour, « le secours de Dieu, c’est Dieu en action ! ». Cette action du Seigneur se manifeste au travers de l’expansion, l’élargissement, la bénédiction surabondante dans la vie du chrétien.

Pour conclure son message, l’Ancien Djaki Roger a exhorté l’assemblée de l’église de Yopougon Port-Bouët 2 à demeurer à Bethsaïda, nom de cette église, qui signifie : « la maison de la provision, la maison de la pêche miraculeuse », et à faire l’œuvre de Dieu, en lui manifestant sa reconnaissance, pour expérimenter son secours.

Un intense moment de prière conduit par l’orateur s’en est suivi, et par l’action du Saint-Esprit, il y a eu des guérisons et des délivrances au sein de l’auditoire.

Arrêts sur image

René Essan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici