Thème : L’Agneau qui sauve !

0
534

Plusieurs fidèles de la communauté des Assemblées de Dieu de Yopougon Port-Bouët 2, temple Bethsaïda, et des visiteurs ont assisté auculte ordinaire de louange, d’adoration et d’actions de grâce du dimanche 21 avril 2024.

La prédication de la parole de Dieu a été faite par le Pasteur Djallo Dougadji Serge, pasteur en second de cette assemblée. Il a choisi comme thème de son message : « L’Agneau qui sauve ! ».

Dans son exposé liminaire, il a fait observer que la tenue de la fête de la pâque est un évènement majeur pour l’humanité entière, et en particulier pour le peuple juif.

Il a développé son thème en s’appuyant sur le texte biblique de 1 Corinthiens 5v.7 à 8 : « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. »

Le prédicateur du jour a axé son enseignement autour de deux points principaux que sont : Qu’est-ce que la pâque pour Israël, et la pâque pour nous aujourd’hui.

Dans le premier point de son homélie, il a défini la Pâque comme le fait de « Passer outre…, de passer par-dessus… ». Ainsi, la fête de la Pâque tire son origine de la sortie du peuple juif du pays d’Egypte, après quatre-cents ans d’esclavage. Et cela, avec l’aide de l’Eternel Dieu, comme l’atteste le passage biblique du livre d’Exode 12v.2 à 3 et suivants :« Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l’année. Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites : Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison… ».

Ainsi, selon le pasteur officiant du culte, la Pâque est le symbole de la victoire d’Israël sur ses ennemis ; car, malgré les embûches, le peuple juif a pu sortir d’Egypte et atteindre Canaan, la terre promise par Dieu à Abraham et à sa postérité. Selon lui, la Pâque est le symbole de l’élévation d’Israël au sommet. Il a révélé que c’est pour cela qu’Israël est convoité et combattu.

Pour le peuple juif, la fête de Pâque est un évènement capital qui doit être perpétué de génération en génération selon la recommandation de l’Eternel.

Dans la seconde articulation de son message, le pasteur Djallo a indiqué que la mort et la résurrection de Jésus-Christ sont comparées à la Pâque, selon 1 Corinthiens 5v.7c. : « …car Christ, notre Pâque, a été immolé… ».

Il en a déduit que, par sa mort à la croix et sa résurrection le troisième jour, Jésus-Christ est devenu pour les chrétiens l’Agneau pascal, comme le montre le texte de Matthieu 28v.5 à 6 : « Mais l’ange prit la parole, et dit aux femmes : Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n’est point ici ; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché… ».

De ce qui précède, l’orateur a affirmé que : « Le sacrifice de Jésus-Christ est la clé de la délivrance de tous les hommes, la source de la victoire des chrétiens sur les œuvres ténèbres ». Car, tous ceux qui ne sont pas en Christ sont esclaves du péché et de Satan. C’est pourquoi, « c’est en acceptant Jésus que la vie commence à avoir un sens. Le meilleur anniversaire est celui de la date de notre conversion à Christ. », a-t-il préconisé.

Il a ensuite expliqué que la Pâque est le symbole du pardon de ses péchés, la délivrance de l’esclavage du diable par l’œuvre de Jésus-Christ. Cette assertion est attestée par le passage biblique de 1 Timothée 1v.15 : « C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. ».

La Pâque est aussi pour les enfants de Dieu, le symbole de leur victoire sur leurs ennemis et leur élévation vers le sommet.

Concluant son message, le Pasteur Djallo Serge a invité tous ceux qui n’avaient pas encore pris la résolution de donner leur vie à Jésus-Christ, à l’accepter comme leur Seigneur et Sauveur personnel ; car, dira-t-il : « C’est le sacrifice de Jésus-Christ qui fait de nous des enfants de Dieu ».

A cet appel, plusieurs personnes ont répondu favorablement, en acceptant de donner leur vie à Jésus-Christ, et un moment de prière a eu lieu pour les recommander au Seigneur.

René Essan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici